Arnaque aux faux courtiers : la Banque de France n’intervient jamais dans la souscription de crédits bancaires !

Des escrocs, au téléphone, proposent des crédits à la consommation, en faisant référence à la Banque de France. Il s’agit d’arnaque ! Raccrochez et bloquez le numéro de l’appelant.

Publié le , mis à jour le

Arnaques aux faux courtiers

La Banque de France a émis un avis d’alerte aux arnaques aux faux courtiers. "Les escroqueries au crédit à la consommation, commises par des personnes se présentant comme des courtiers, se multiplient. Le nom et le numéro de téléphone de la Banque de France sont aujourd’hui utilisés dans le cadre de ces fraudes dites « aux faux courtiers ». La Banque de France appelle les consommateurs à la plus grande vigilance et rappelle qu’elle n’intervient jamais dans la souscription de crédits bancaires."
Un faux agent de la Banque de France

Dans le cadre de cette arnaque, les prétendus courtiers font intervenir un « faux » agent de la Banque de France pour rassurer la victime et mieux la tromper. Ce faux agent appelle la victime, en utilisant frauduleusement le numéro de téléphone de la Banque de France, pour lui confirmer qu’elle peut faire confiance à son complice, le faux courtier.
La Banque de France appelle à la plus grande vigilance

Le fait qu’une personne, se présentant comme un agent de la Banque de France, intervienne dans une telle opération de démarchage commercial doit constituer une alerte pour le consommateur : il s’agit d’une arnaque.
Pour toute question et au moindre doute, n’hésitez pas à contacter votre établissement de crédit ou la Banque de France. En cas de questions en matière de réglementation bancaire, de crédits, de surendettement, de fichiers d’incidents, de droit au compte, de moyens de paiement, d’épargne ou de produits d’assurance : appelez la Banque de France au 3414 (de 8h à 18h - prix d’un appel local) ou +33 1 73 03 34 04 (de 8h à 18h heure de Paris depuis l’étranger ou l’Outre-Mer).Que faire si vous êtes victimes d’une arnaque au crédit ? Surtout ne versez pas d’argent (ou n’en versez pas davantage) Ne répondez plus aux sollicitations de l’escroc. Recensez tous les échanges que vous avez eus avec l’escroc (mails, captures d’écran, « contrat », coordonnées…) Si vous subissez un préjudice, allez déposer une plainte auprès de la Gendarmerie ou de la Police dans les meilleurs délais. Pour gagner du temps, vous pouvez enregistrer une pré plainte en ligne, avant de vous y rendre : www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr. Apportez tous les éléments que vous avez pu collecter. Demandez au plus vite à votre banque de faire un rappel de(s) virement(s) envoyé(s). L’objectif est d’essayer de récupérer les fonds. Si elle ne parvient pas à récupérer les fonds engagés demandez-lui de mettre à votre disposition les informations qu’elle détient pouvant permettre de documenter un éventuel recours en justice de votre part en vue de récupérer les fonds. Nous vous recommandons également de contacter INFO ESCROQUERIES en appelant le 0805 805 817 (service et appel gratuits du lundi au vendredi de 9h à 18h30).

Vous pouvez effectuer un signalement sur le portail officiel de signalement du Ministère de l’intérieur : www.internet-signalement.gouv.fr. N’hésitez pas à le faire, même en l’absence de préjudice. Votre signalement sera utile pour empêcher d’autres tentatives d’escroquerie.

Avis

Vos avis : Arnaque aux faux courtiers : la Banque de France n’intervient jamais dans la souscription de crédits bancaires !
0 vote
Notation : /5

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.