Taux des banques
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Nantes / bulle immobilière : la pénurie de biens immobiliers fait grimper les (...)

Nantes / bulle immobilière : la pénurie de biens immobiliers fait grimper les prix plus que de raison

Nantes et ses environs est une zone économique hyper dynamique. Pas moins de 8.000 nouveaux arrivants sur Nantes chaque année ! La pénurie de logements est telle que les prix de l’immobilier explosent, sous la pression des acheteurs. Une bulle immobilière qui fait comparer cette situation à celle de Bordeaux, mais pour des raisons bien différentes. SeLoger confirme cet emballement des prix, +3.70% sur une année, non pas lié, à des spéculations liées à la mise en place d’infrastructures comme à Bordeaux, mais dû essentiellement à la chute de l’offre (-11%).

D 18 février 2019     H 12:48    

94
0
0
0

Nantes, le nouveau Bordeaux ?

SeLoger confirme dans sa publication sur Nantes que les prix de l’immobilier sont en forte hausse, +3.70% sur un an. Un engouement lié à des conditions de marché spécifiques : la demande de logement est hausse de +22% et la chute de l’offre est de -11%. Ainsi, mécaniquement les prix explosent.

Ainsi, SeLoger confirme que Nantes est la parfaite illustration de cette « métropolisation » de la croissance. Chaque année, ce sont quelques 8 000 néo-Nantais qui s’y installent, séduits par le cadre de vie que leur propose la capitale des Ducs de Bretagne et attirés par son dynamisme économique. Mais force est de constater que l’engouement que suscite Nantes n’est pas sans impacter son marché immobilier : l’attractivité de la ville provoque ainsi une flambée du prix des logements mais aussi une baisse des transactions et une raréfaction des biens proposés à la vente.

« Le marché immobilier nantais est en forte tension. Sur le terrain, nous constatons, depuis quelque temps déjà, une hausse des prix et de la demande » confirme Mélanie Ansquer, mandataire immobilier indépendant rattaché au réseau IAD et spécialisé dans le marché nantais. « À Nantes, il y a une pénurie de biens et c’est encore plus vrai en ce qui concerne les maisons ». Dans certains quartiers de Nantes, il n’est d’ailleurs pas rare que ce type de biens (devenus une espèce en voie de raréfaction) trouve preneur au prix de 500 000 €.

Les quartiers les plus récherchés : Saint-Félix, Saint-Donatien, Saint-Pasquier, Zola, Chantenay - Sainte-Anne…

Prix de l’immobilier à Nantes

Le budget moyen consacré à l’acquisition d’un logement atteint 319 142€.

  • Prix du bien immobilier (hors frais de notaire et d’agence) : 234 518 € (surface moyenne (*) d’un logement ancien en région Pays-de-la-Loire x prix au m²)
  • Montant total de l’acquisition (frais de notaire et d’agence inclus) : 268 499 €
  • Mensualité du crédit sur 20 ans : 1 387 € (au taux de 1,59 %)
  • Revenu minimal : environ 4 161 € par mois.
  • En région Pays-de-la-Loire, dans l’ancien, la surface habitable moyenne est de 69,2 m².

(Source : LPI-SeLoger)

Quel est le prix immobilier dans les villes près de Nantes ?

COMMUNESPRIX AU M²Saint-Herblain[/2 594 €/]Saint-Sébastien-sur-Loire[/2 705 €/]Orvault[/2 798 €/]Sainte-Luce-sur-Loire[/2 764 €/]Rezé[/2 709 €/]

Rechercher

Taux des crédits

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 01/06/19
Durées de créditTaux Fixes (*)
7 ans1,65 %
7 ans0,70 %
10 ans0,90 %
10 ans1,75 %
15 ans1,15 %
15 ans2,15 %
20 ans0,00 %
20 ans1,35 %
25 ans1,55 %
25 ans0,00 %
(*) Hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché, calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers pour un crédit immobilier à taux fixe. Données indicatives uniquement.

Newsletter Taux